Le compost

Qu'est ce que c'est ?

En début d’année scolaire 2018-2019, le pôle Environnement (anciennement Développement Durable) de l’association Dévelop’Ponts, en partenariat avec le SIETREM (Syndicat Mixte d’Enlèvement et de Traitement des Résidus Ménagers), a mis en place le compostage collectif de l’école des Ponts. En compostant, on diminue la quantité de déchets que l’on produit, mais aussi les coûts et la pollution associés à la collecte, tout en amenant un terreau riche au jardin Pontanique !

Comment participer au compost de l’école ?

  • Avoir un bioseau (ou associé), à venir récupérer lors d’une distribution, ou envoyer un mail ici. Une consigne de 5€ est demandée pour les étudiants, mais pas pour le personnel de l’école. Pour le personnel de l’ENPC, le bioseau est destiné à un usage à domicile (et non dans les locaux de l’ENPC).
  • Remplir son bioseau en suivant les consignes détaillées ci-dessous.
  • Vider son bioseau régulièrement, soit dans les grosses poubelles en place toutes les semaines dans les résidences étudiantes, soit directement dans le composteur actif

plan compost

  • Si vous voulez récupérer du terreau à la fin du processus, à venir récupérer lors d’une distribution, ou envoyer un mail ici.

Que mettre dans son bioseau ?

  • les épluchures
  • les plats sans sauces, ni beurre ou huile
  • les cartons et papiers non traités (rouleau de papier toilette, sopalin, boîte d’œuf, sacs en papier...)
  • les feuilles mortes
  • marc de café et sachets de thé compostables sans agrafe
  • les cheveux et les ongles

À quoi faut-il faire attention ?

  • les coquilles d’oeuf : à écraser en petits morceaux, 1 par semaine maximum
  • épluchures de pommes de terre : à couper en petits morceaux, quantité modérée
  • les oignons : éviter de les jeter crus, ou à couper en petits morceaux.
  • les écorces d’agrumes : à couper en morceaux, 1 par semaine maximum
  • les coquilles de fruits secs : à concasser

Ce qu’il ne faut surtout PAS mettre dans son bioseau ?

  • les restes de plats avec sauces, beurre ou huile
  • la viande, les os et les produits laitiers
  • la litière / les déchets d’animaux
  • les cendres
  • les plantes malades
  • les noyaux de fruits
  • les sachets en plastique et gobelets biodégradables (ils le sont effectivement mais pas pour un tel compost sur une telle échelle de temps)
  • les étiquettes sur les fruits (notamment pommes et bananes)

Que faire contre la moisissure et les petites mouches ?

Ce sont des choses qui peuvent arriver, mais vous pouvez l’éviter en suivant ces quelques recommandations ! Ce qui attire en premier lieu les petites mouches est la présence de nourriture à l'air libre, donc :
  • ne jamais laisser traîner de restes, épluchures ou trognons de pommes hors du bioseau.
  • ne pas oublier d'aller vider votre bioseau au pire toutes les semaines. Si vous voyez de la moisissure ou des larves à l'intérieur après l'avoir vidé, nettoyez le à l'eau (ou avec du liquide vaisselle) jusqu'à ce qu'il n'y en ai plus.
  • l'humidité excessive attire les petites mouches et les moisissures. N'hésitez pas à ajouter des matières brunes (boite d'oeufs, carton non peint...) dans votre bioseau (notamment après l'avoir vidé, ça joue le rôle d’éponge au fond).

Voici une fiche résumée des consignes de compostages ci-dessus. Pour en savoir plus, le site du SIETREM comporte une section compost, pleine d’informations, et notamment une plaquette ! Des nouvelles du compost seront données quelques fois par an ici ! Enfin, une page facebook est disponible ici, à destination des étudiants profitant du ramassage hebdomadaire dans les résidences.

fiche compost fiche compost 2